Comment choisir un « bon » voyant

Comment choisir un « bon » voyant dans une profession désorganisée ?Fotolia 36588670 s

Peut-on se fier aux guides, forum , avis sur internet ?

Aujourd’hui  il n’y a aucun organisme  association syndicat  qui structure et fédère les professionnels de la voyance.

Il n’y a pas non plus de revues professionnelles, centres de formation  auprès desquels les praticiens  pourraient se former  avant de s’installer ou en cours d’exercice.

Aucun diplôme n’étant exigé pour s’installer et exercer comment reconnaitre  les professionnels ayant de réelles capacités intuitives  des autres ?

Si des initiatives sérieuses  tentent  de donner un cadre professionnel à la voyance  comme l’INAD et Delta Blanc,  d’autres comme la parution de guides sur le web ou sur papier  sont pour la plupart  des annuaires de voyants à consulter qui pour les uns  paient leur publicité pour y figurer , qui pour les autres  sont édités par des  voyants qui se font de l’autopromotion….

Quant au forum, plate-forme , blogs  etc ..sur lesquels les consultants  laissent des avis ,  la plus grande  prudence s’impose .

Vous  comprendrez après avoir lu  les lignes suivantes  qu’il est impossible de classer les voyants. En fonction de  quel critère pourrait-on dire  qu’un voyant est meilleur qu’un autre ?...

Le seul valable serait la réalisation des prédictions  avec une approche statistique entre le nombre de prédictions et les réalisations .Un critère difficile à mettre en œuvre et qui laisserait une place  importante à la subjectivité des consultants en dehors de tout protocole  sérieux mis en place !

Alors vous l’aurez compris ne vous fiez qu’à vous-même pour choisir le professionnel que vous consulterez.

Initiatives pour donner  un cadre éthique à la profession

  • L’INAD, l'Institut National des Arts Divinatoires    est une association loi 1901 fondée en 1987, sur l'initiative de Youcef Sissaoui avec la collaboration de Messieurs : Jacques Bonnard, Francis Clément et de Maîtres Alain Sut et Michel Dughet (avocats).

C’est un organisme indépendant  qui a pour rôle l'information du public et des consultants sur les limites et champs d'application des arts divinatoires.

L'INAD soutient  les consommateurs, victimes de toutes sortes d’abus : recueil des plaintes, conciliation, recours juridiques si nécessaire pour soutenir les clients. l'INAD est à l'origine de la première charte morale et professionnelle  qui contient des règles dont les professionnels adhérents s'engagent par écrit à les respecter sous peine d'en être exclus.

 Les principes fondamentaux de cette charte sont la loyauté, la sincérité, une tarification honnête et correspondant à toute consultation d'un homme de l'art possédant un savoir et qui doit tarifer à l'avance dans des proportions raisonnables et à la portée de tous.

Ladite Charte prévoit également l'exclusion de toute pratique ésotérique n'ayant aucun rapport avec la réalité tel que : magie, sorcellerie, maraboutage, envoûtement… dont le but est de dépouiller les personnes  par la manipulation mentale, la peur et l'angoisse.

  • L’association Delta Blanc  qui a  vu le jour en France  en 1987 sous l’impulsion de la voyante Maud Kristen  a été reprise en Belgique par la voyante  Esméralda Bernard avec comme objectif : «  Regrouper des praticiens des arts divinatoires autour d'un code de déontologie, afin de faire contre-pied à l'exploitation mercantile de la divination. »

Si les règles  éthiques sont   quasi identiques à celles de l’INAD , Delta Blanc ajoute  des règles plus restrictives pour les praticiens  adhérents qui s’engagent notamment à ne consulter qu’en cabinet  en direct ( exit les consultations par internet, téléphone chat etc..),  à limiter à quatre ou cinq le nombre journalier de consultations et oeuvrer à sortir les arts divinatoires de l’obscurantisme notamment en participant à des recherches pluridisciplinaires  (scientifiques, historiques,sociales ..)

Les guides de voyants un marché de dupes

Depuis plusieurs années   des guides de voyants à consulter voient le jour que ce soit sous forme de livres ou de sites web

Citons notamment : Guide la voyance ,CAPA, L’officiel de la voyance .

Sur ces guides figurent , avec  des conseils à l’usage des consultants et des praticiens, des répertoires de voyants à consulter  ou de  voyants  accrédités après tests.

A regarder de plus près on constate que la quasi-totalité  de ces guides  est éditée par des professionnels de la voyance  qui font de l’auto-promotion  et celle de leurs amis  confrères  quand ils ne renvoient pas à de grandes plates formes de voyance !

D’autres  référencient des professionnels  qui s’inscrivent eux-mêmes  avec comme obligation de mettre un lien  sur leur site dirigé vers  celui du Guide pour augmenter le référencement !

D’autres enfin ne comportent  que des encarts publicitaires payés par les voyants pour figurer dans le guide.

Quant aux tests et avis qui  sont postés sur certains guides pour donner  de l’accréditation aux voyants  il n’y a aucune certitude qu’ils ne soient pas faits par les voyants eux-mêmes, des amis  ou  lorsqu’ils sont défavorables par des voyants concurrents.

 Citons enfin le guide de Maximilien de Lafayette :  Une tromperie au consommateur qui se terminera en janvier 2017 devant la justice

Selon les auteurs , ce guide  recense  « Les meilleurs voyants, médiums, astrologues et tarologies de France  dont le classement est basé  sur les avis du public, des clients et des consommateurs, Le bouche-à-l ‘oreille et les recommandations faites par des consultants ».

En fait il ne s’agit que d’une formidable tromperie  pour vendre  du vent  car le classement repose sur RIEN….

voir article de l'INAD

Avis des consommateurs sur forum , plate-forme , sites : des avis à prendre avec précaution

Ces dernières années les avis des clients en ligne ont gagné en notoriété et sont devenus un aspect à ne pas négliger pour les marques et commerçants soucieux de leur image.

La voyance n’a pas échappé  à cette tendance

Que penser de ces avis ?

Une enquête sur  UFC que choisir  montre à quel point  les avis postés peuvent être manipulés  la voyance n’étant pas épargnée par ces dérives..

Comment faire la part du vrai et du faux  car ces avis sont donnés  dans la quasi-totalité des cas sous couvert de l’anonymat.

Comment éviter dans ces conditions

- les avis de complaisance postés par les voyants eux-mêmes ou des amis  pour s’autopromouvoir

- les faux avis pour  ternir la réputation des concurrents

Quant aux avis  et notations  postés sur les plates formes de voyance  ils sont souvent donnés dans l’instant sans recul  par des consultants qui ont  besoin d’être rassurés.

Les plates formes les plus connues limitent  les délais pendant lesquels les consultants peuvent donner un avis ou une notation  suite à  une consultation (de 1 à 4 mois) …. Je  reviendrai sur ce dernier point  lorsque je traiterai de la voyance sur plate forme .

medium voyance guide avis selection