Comment voit un voyant ?

565eb832 37fe 4f9e 8fcc d4bc272e35dd 1201La voyance est la capacité à percevoir une information dans l'espace et dans le temps en dehors de l'usage de nos cinq sens .

Une consultation de voyance  consiste  à délivrer  à la personne qui vient consulter  des informations  sur  son passé son présent et  son avenir.

Le consultant peut s’interroger sur divers aspects de sa vie les relations avec son conjoint, l’issue d’un divorce, sa vie professionnelle , s’il  fait il le bon choix sur l’achat d’une maison etc…le voyant est amené  à donner  ses ressentis sur des sujets divers touchant à toutes sortes de domaines dont parfois il ne connait rien.

Comment viennent ses informations et surtout comment sont-elles délivrées  au consultant par le voyant ?

C’est là toute la complexité du processus.

Le terme voyant est impropre car le voyant ne voit pas au sens littéral du terme ; il a des ressentis.

Ces ressentis s’imposent au voyant il s’agit d’une expérience intime .

Quelques exemples  de ces ressentis : mal à la tête , sensation de chaud ou froid, d’humidité, sentiment de peur ou d’angoisse,  images   qui  apparaissent  comme un souvenir , audition de sons ,  sentir  un parfum de fleurs etc….. Il voit en quelque sorte de son intérieur  car les  ressentis sont déconnectés  de l’environnement du praticien.

Ensuite il y a  tout un travail de traduction de ces ressentis, le voyant  posant  des mots sur ses impressions fugaces volatiles parfois à peine palpables.

Il les agence,  les met en ordre pour donner du sens  à la trajectoire de vie  et au questionnement  du consultant. C’est un travail ou plus exactement un véritable exercice de  décodage.

Le talent du praticien  est  de traduire le plus justement possible ce qu’il ressent  sans y mêler  ses propres attentes, craintes ou frustrations bref  son histoire personnelle.

Je vais donner un exemple précis  pour donner du corps à mon propos.

Une femme   d’une quarantaine d’année   sans maquillage portant baskets  et jean se présente à mon cabinet pour une consultation

Ses préoccupations : son avenir professionnel qui la soucie.

Pour ne pas être influencée je ne demande que ses prénoms de naissance.

Je ferme les yeux fais le vide dans ma tête  chassant mes pensées pour me laisser aller au vécu de l’instant tout en lui touchant le dessus de la main  (c’est ma méthode de connexion lorsque je consulte en cabinet).

Après  quelques minutes  je me vois  comme dans un rêve éveillé  dans un endroit  sombre ,  j’ai les jambes lourdes, mal au pied ,un mal  insupportable  comme si mes orteils étaient dans des chaussures trop étroites et hautes,   j’ai chaud  trop chaud  et puis ce mal de tête  que je ressens subitement, des rires  autour de mois, un brouhaha  assourdissant , j’ai envie de  m’en aller.

Le chiffre 2   me vient en tête, je  suis mal car j’étouffe et je sais que je ne peux pas partir.  

 Au fur et à mesure je décris ce que je ressens   et c’est là qu’intervient mon travail d’interprétation de mes ressentis que  je dois remettre en perspective avec  le questionnement du consultant.

J’ai l’intime conviction  d’être  dans un espace clos  donné par la sensation de chaleur, il fait nuit dehors  il est à mon sens 2 heures du matin car selon mon interprétation  le chiffre 2 est un horaire.

Je ne peux pas partir  car toujours selon mon interprétation je travaille et je dois terminer ma journée.

 Je commence à dire à ma consultante : je vous vois travailler la nuit  dans un espace clos où il y a  des lumières  et des rires.

Je pose les yeux sur ma consultante pour lui demander si je suis dans le vrai  je lui demande de me répondre seulement par oui ou non

Oui me dit-elle d’un ton amusé.

Confortée dans mes ressentis   je continue mon décodage: si  j’ai mal aux jambes et au pied  je travaille donc debout et  je suis en talons hauts  dans un endroit où on s’amuse (les rires entendus et le brouhaha)

 Je lui lance vous travaillez dans  un restaurant  non  je pense que c’est un lieu où on danse  oui vous travaillez dans  un lieu où on danse et vous êtes en relation avec la clientèle .

Elle me lance   toute étonnée oui je suis barmaid.

Je n’ai pas vu d’emblée  la nature de son travail inscrit en toute lettre   mais mes ressentis m’ont amené à approcher la nature de ce travail.  un travail de nuit  dans un endroit où on s’amuse et danse et en relation avec la clientèle.

Ma consultante  souhaitait se reconvertir car elle ne supportait plus la fumée qui lui donnait de l’asthme  ce qui expliquait ma sensation d’étouffer et de peur.…..

En résumé

laissez aller les ressentis et mettre les bons mots  sur ces ressentis en les  replaçant dans la juste perspective de vie du consultant  est l'essence même d'une consultation de voyance pure.

Pour être au plus juste  quelques écueils doivent être évités

 Ne pas se laisser influencer par l’aspect extérieur du consultant  sa coiffure ses vêtements sa posture ses gestes l’expression de son visage etc…… c’est-à-dire  une communication non verbale qui raconte déjà l’histoire du consultant et qui peut orienter la voyance (non pas sur le ressenti brut mais sur l’interprétation). Il faut balayer toutes les informations provenant du consultant  qui pourraient induire une voyance par déduction ce qui n’est pas une voyance . 

Ne pas se laisser pénétrer par les attentes  du consultant  qui souhaite parfois être rassuré et n’est pas ouvert à tous types d’information.  Cela peut bloquer l’expression des ressentis

Laisser le champ libre à la pure intuition  et fuir  par crainte de s'engager l’effet Barnum c’est-à-dire  faire des descriptions vagues et générales dans lesquelles  tout le monde peut se reconnaitre mais être précis. (Décrire par le menu  un lieu de vie, une personne  avec des détails  description d’un tatouage d’un bijou d’une particularité etc.)

Distinguer  les purs ressentis concernant le consultant  de  ses propres projections , attentes, craintes ou frustrations bref  son histoire personnelle.